samedi 22 septembre 2012

Conseils aux femmes débutantes

J'ai l'impression que la cage est de plus en plus à la mode car depuis quelques semaines je reçois de plus en plus de mails de femmes me demandant des informations sur le sujet. Je sais que Brigitte Lahaye y a récemment consacré un sujet dans son émission sexologique sur RMC et que quelques magazines féminins commencent à en parler, ceci explique donc sans doute cela. Quoi qu'il en soit, afin de m'éviter de répéter les mêmes choses en privé, je me suis dit qu'il serait utile de consacrer une page de ce blog aux conseils pouvant être profitables aux femmes qui ont envie de tenter l'expérience de la cage avec leur mari mais qui, en raison de leur manque d'expérience, ne savent pas quelle attitude adopter une fois la cage posée sur leur cher et tendre. La plupart du temps - je pense que c'est clair au vu des divers témoignages ici comme ailleurs - la cage est un désir de l'homme. Beaucoup de femmes refusent encore d'en entendre parler, mais beaucoup plus qu'on le croit peuvent se laisser tenter, surtout après avoir réalisé les nombreux bénéfices que la cage peut apporter à leur couple: fidélité, dévouement, accroissement du désir, renforcement de la complicité, etc. Si vous êtes de celles-ci, voici donc quelques conseils qui vous permettront d'acquérir de l'assurance dans votre rôle de détentrice de la clé, et de donner l'impression à votre mari ou compagnon que vous maîtrisez la situation autant qu'il s'estime en droit de l'attendre:

Devenez la déesse de votre homme !
- soyez dirigiste: en acceptant d'être encagé, l'homme vous confie implicitement le pouvoir dans le couple. Ne craignez donc pas d'en user, voire d'en abuser. C'est vous qui êtes désormais l'autorité de référence dans votre couple, et même si vous avez des scrupules à manifester votre volonté, vos désirs ou vos exigences, soyez pourtant sûre que c'est bien ce que votre homme attend. Toutes les décisions concernant la vie quotidienne sont discutées à deux comme avant, chacun donnant son opinion et avançant ses arguments, mais au bout du compte n'ayez pas peur de prendre la décision finale seule, même si cela vous semble aller contre sa volonté. Soyez persuadée qu'il ne vous en voudra pas, bien au contraire: plus vous vous montrerez dirigiste et sûre de vos choix et désirs, plus il en concevra davantage de respect, et donc d'amour, pour vous, tous les témoignages le démontrent. Ne soyez pas timide, montrez votre autorité et affirmez-vous !

- soyez intransigeante sur la clé: vous seule détenez la clé de la cage et ses éventuels doubles, pas question de transiger là dessus. L'homme encagé aime se sentir bien "possédé", bien contrôlé par son épouse ou compagne, et ce sentiment serait moindre s'il savait qu'il peut se défaire de la cage lui même en cas de besoin. En contrepartie de cette intransigeance, montrez-lui que vous avez vous-même bien conscience de l'importance de la clé en la portant sur vous, de préférence en pendentif au bout d'un collier dissimulé dans votre décolleté, ou dans votre sac à main si vous ne souhaitez pas prendre le risque de montrer cette clé.

- vous seule décidez de la durée de port de la cage: que ce soit pour une brève période de jeu ou pour du 24/7, c'est toujours la femme, et uniquement elle, qui décide de la durée de port de la cage. Il ne s'agit bien sûr pas d'être cruelle en imposant à monsieur une durée excessive, mais il est important pour l'efficacité des effets de la cage sur le mental de l'homme que celui-ci sente bien que cette question est en permanence et sans équivoque possible de votre seul ressort. À vous donc de déterminer en fonction des capacités de votre homme la durée et les circonstances durant lesquelles il la portera. Demandez-lui bien sûr son avis, vous obtiendrez ainsi des informations sur ce qu'il est prêt à accepter, mais montrez bien que la décision finale, dans ce domaine comme dans les autres, vous revient à vous exclusivement et qu'il n'est pas question de transiger. N'oubliez jamais qu'il vous aime dirigiste et exigeante, et plus il se sent contrôlé par vous, plus il vous témoignera son amour en retour.

- vous seule décidez de quand libérer l'oiseau: puisque vous détenez la clé, vous êtes libre de l'utiliser quand vous le souhaitez ! Fini le pouvoir des machos, ce n'est plus l'homme qui vous sollicite pour un câlin mais vous qui contrôlez, vous qui décidez en fonction de vos envies à vous. C'est peut-être là où il vous faudra le plus prendre sur vous et apprendre à assumer vos désirs, car il est vrai que la femme à depuis toujours été cantonnée dans un rôle passif, reconnaissant plus ou moins implicitement à l'homme le droit et le pouvoir de prendre l'initiative dans le domaine sexuel. Avec un homme sous cage les choses sont différentes car c'est désormais lui qui est passif, dans l'attente. C'est à la femme que revient le pouvoir d'initiative, et ce n'est pas si facile que ça à assumer, du moins les premiers temps. Mais vous verrez qu'en forçant un peu sa nature on s'y fait vite: nous savons toutes utiliser diverses ruses et employer les euphémismes adéquats pour montrer notre désir à notre homme et lui faire comprendre que l'on a envie !
Par ici, toi !

- durant les rapports, imposer son tempo: l'homme sous cage n'ayant plus le pouvoir de pénétration immédiat, rien ne presse et c'est donc vous qui menez le jeu. Nous savons toutes que les hommes sont souvent beaucoup trop pressés, sautant volontiers les étapes et bâclant les préliminaires pour en venir rapidement à ce qui leur fait le plus plaisir: la pénétration. Ne vous sentez donc pas obligée d'enlever la cage dès le début du câlin, au contraire, laissez-là aussi longtemps que vous avez envie de faire durer les choses. Prenez votre temps, demandez-lui de vous faire ce qui vous fait plaisir, apprenez à lui exprimer vos désirs en matière de sexualité. L'homme n'en sera que plus ardent et empli de désir pour vous et se fera une joie de vous satisfaire avec toutes les caresses que vous aimez, aussi longtemps que vous en aurez envie. Le cunnilingus notamment est une pratique qu'ils apprennent vite à adorer, y compris ceux qui avant la cage ne voulaient pas en entendre parler. N'hésitez donc jamais à vouloir vous faire plaisir à vous d'abord, et à imposer votre propre rythme aux rapports intimes. Le plaisir de l'homme encagé ne réside plus uniquement dans la pénétration et l'éjaculation mais se concentre désormais bien plus sur votre seul plaisir: son but est de vous donner des orgasmes, tandis que les siens sont secondaires, moins importants pour lui. Prenez donc votre temps et vivez votre plaisir: même si vous vous sentez de ce fait un peu égoïste, soyez sûre que c'est ainsi que votre homme vous aime, sinon il n'aurait pas accepté de porter la cage !

Voilà pour quelques grands principes, mais bien sûr libre à vous de les aménager et d'en inventer d'autres. Certaines femmes ne s'embarrassent guère de règles supplémentaires, tandis que d'autres vont en profiter pour réaménager en profondeur le fonctionnement du couple, installant des codes qui n'avaient pas cours auparavant. Certains couples dont madame est particulièrement directive adoptent le vouvoiement non réciproque (il vous dit "vous" et vous donne du "madame", vous lui dites "tu") est l'un de ceux les plus fréquemment utilisés. Il s'agit plus d'une convention de jeu entre complices, à éviter bien sûr quand le couple est en public (famille, travail, amis), mais qui peut apporter encore plus de piment à la relation. Outre le charme du côté rétro de cette pratique, elle a également le mérite de maintenir psychologiquement l'homme dans le respect de la nouvelle hiérarchie du couple, où la femme a le rôle moteur.
Grâce à la cage, la galanterie est de retour !
De votre côté, essayez de faire en sorte d'entretenir en permanence votre féminité. La cage est l'occasion de rompre la routine dans votre couple, profitez-en pour réintroduire les notions de séduction et de désir dans votre couple. Faites en sorte de rester toujours désirable en utilisant tous les artifices de la féminité (maquillage, lingerie, bijoux, tenues féminines) et en évitant de vous montrer sous des jours peu flatteurs (tenues unisexe, bigoudis, pyjamas informes...): présentez-lui toujours, dans la mesure du possible, une image valorisante et épanouie de la femme et de la féminité en général. Soignez donc votre apparence, plus qu'avant si possible afin qu'il réalise que ce changement positif de son point de vue est aussi l'un des avantages de la cage. Vous constaterez que, en retour, il se montrera extrêmement galant et empressé à votre égard, soucieux de vous satisfaire et faisant passer votre plaisir et votre confort avant les siens. Son désir pour vous sera ainsi permanent et vous ne le contrôlerez que mieux.

L'idée générale à retenir est que vous êtes la personne dominante (ce qui ne veut pas dire dominatrice au sens SM) du couple, la « patronne », et que vous avez à ce titre un pouvoir certain sur votre homme. Il vous faut apprendre à assumer ce pouvoir, ce rôle nouveau. Pour certaines, cela se passe instantanément, un peu comme une révélation; pour d'autres c'est plus laborieux, il leur faut apprendre à surmonter les vieux préjugés selon lesquels la femme est le personnage subalterne du couple. Essayez d'avoir confiance en vous, en vous persuadant bien que, de toutes façons, si vous utilisez la cage c'est que votre homme l'a voulu. Et s'il l'a voulu c'est qu'il sait bien que, inévitablement, cela implique une nouvelle organisation de votre couple, où vous tenez désormais le rôle principal. Profitez donc des nouveaux plaisirs qui s'offrent à vous et ne vous posez pas trop de questions.

20 commentaires:

  1. Merci pour cet article très intéressant, comme tout votre blog! Mon problème est assez différent de ce que je peux lire ici puisque dans notre couple c'est moi qui souhaite que mon homme porte la cage mais lui ne veut pas en entendre parler!! Il est infidèle et de mauvaise foi car je sais qu'il me trompe mais il nie et la cage serait la solution j'en suis sûre! Comment le convaincre d'essayer??!

    RépondreSupprimer
  2. Chère madame, si votre mari est infidèle et qu'il vous trompe, n'est-ce pas le moment de vous demander si vous ne devez pas changer de mari ??

    RépondreSupprimer
  3. bonjour
    votre analyse est juste !
    j'apporterais simplement un complément si vous le permettez suite a mon experience
    il est necessaire d'aimer tres fort sa femme , la considérer vraiment comme une reine car il est pas toujours facile de supporter la cage avec la frustration que ca engendre , de plus cette meme frustation entraine bcp d'exitation et ca nous mene quasi en transe j'ai tenu plusieurs semaines sous cage 7 semaines pour le record avec juste des milkings pour soulager la prostate et je puis vous assurer qu'apres cette periode on est épuisé de la tension que cela nous procure , on ne vit que pour sa reine on dors moins etc
    alors le 24/24 , 365 jours par an je n'y crois pas , il faut alterner les moments de frustration total avec par exemple des moments de d'orgasme ruined
    et meme si on est dans une relation sexuel qui semble egale quand l'homme est soumis au désir de sa femme il ne l'oublie jamais et reste a son service cdt

    RépondreSupprimer
  4. Bonjour,
    Merci d'avoir mis un nouveau message sur votre Blog que je trouve particulièrement intéressant. Ce qui m'attire, et m'a fait y revenir et trouver votre actualisation c'est la réflexion que vous menez, et vivez, sur le couple. J'aime les femmes dominantes, mais ne veut pas vivre avec une dominatrice. Cette apparente contradiction est un dilemme pour moi et je dois dire qu'il y a bien des réponses dans vos écrits.
    Assumer son pouvoir, d'autant que l'autre l'a accepté, est surement difficile pour une femme. Et, votre dernier post le montre bien, ce qui est important est que même si il s'agit en apparence d'un jeu, c'est aussi un ciment de la relation et cela doit donc être en fil rouge dans tout ce que l'on fait. Cet équilibre, basé sur la non égalité revendiquée, est vraiment intéressante.
    Je tenais a vous en faire le commentaire, alors même que grand lecteur, je ne suis que rarement contributeur.
    Bien a vous
    Olivier

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Qui dit dominante ne dit pas forcément dominatrice en effet.
      J'aime mon mari, néanmoins je n'aime pas son côté dominateur, macho c'est pourquoi j'ai voulu développer la domination dans mon couple mais sous l'égide de l'amour!
      L'amour est à la base de notre relation.
      Si je le domine c'est pour m'affirmer et l'amener à se rendre à moi pour mon bien et le sien, pour notre relation de couple!
      Je prends donc les rênes de notre vie sexuelle et il reçoit en échange ma joie et mon rayonnement qui le nourrissent.
      A travers nos jeux, il apprend à se rendre et à s'ouvrir à l'autre et il dit en ressentir le plus grand bien. Il devient plus sensible, moins directif.
      J'apprends à m'affirmer et à réaliser mes fantasmes, tout en le respectant.Je prends ma place dans le couple et ce dernier ne s'en porte que mieux!
      alors Oui j'assume ma domination!!

      Supprimer
  5. bonsoir
    enfin un bon blog, bravo.
    Voilà qui est fait et qui va ravir plus d'une dame et fantasmer plus d'un homme.
    Petite présentation:
    couple marié quinqua (remariage 4ans) pas d'enfant.
    Donc, un couple libéré, "normal".Sexualité fougeuse, normale (je ne rentre que le weekend, travail en déplacement).
    Nous avons esseyé l'an passé une cage, sur un délire entre nous. pourquoi pas?
    Puis un contrat s'est établi, cage, dressage, etc). C'était notre fantasme.
    C'était mal parti, moi, plutôt viril, elle, plutôt extrémement douce.
    Nous avons pourtant esseyé et re-esseyé mais ce n'était vraiment pas notre trip.
    Bref, reprise normale des "activités". Nois nous AIMONS. jamais une dispute, jamais.
    Puis le début de votre blog qui seùble correspondre à ce que nous cherchions. Blog trouvé au hazard depuis peu, car une conversation anodine entre nous, je lui tend la perche et elle me répond qu'elle souhaiterais re-esseyer, mais au moins pour commencer car ce n'est pas son trip, uniquement sur ma chasteté.
    nous avons commencé le weekend dernier, j'ai mis ma cage puis arrivés au lit, elle a longuement profité de moi, mes doigts, ma langue, des caresses, ses seins, un god.
    Mais à ma grande surprise, elle m'a libéré de ma cage et m'a demandé de ma masturber sur elle, pendant qu'elle se 'finissait' selon ses termes. Nous avons adoré même si j'étais un peu déçu qu'elle me libère. Je ne sais pas si cela durera!
    Dodo, boulot la semaine, pas de cage, pas interessant selon elle, elle a confiance et elle a raison,son trip est de me tenir en cage quand nous sommes ensemble.
    Donc, après en avoir discuté en tchat, une solution a été trouvé:
    je mets ma cage avant d'arriver à la maison, nous vivons notre weekend et elle me libère le lundi matin avant de repartir une semaine.
    Et dans quelques mois, plus de déplacement, retour tous les sors à la maison.
    Nous verrons si elle évolue, devient plus dure, dominante, peut-être dominatrice. Sans être un fantasme, cette idée me plait. A suivre...
    J'ai longtemps et beaucoup vécu seul, le sexe ne manque guère mais j'iame ça. j'adore être sollicité. Mais ma femme aussi! jusqu'à présent.
    je lui ai demandé aussi d'être un plus exigeante, ferme et sexy.
    On verra la suite et je vous parlerai de nos impression.
    Bien cordialement

    RépondreSupprimer
  6. Bonjour, ma chérie a quasiment la meme pratique que vous. Cage pour éducation et bienfaits, pas pour du SM. Bien entendu elle "tease" également, mais quand j'ai été un bon chéri dans sa cage je suis récompensé.
    Elle ne me fait pas du tout faire la vaisselle, ménage, ... elle controle juste le zizi...

    Enfin, je ne porte pas la cage 24/24, mais regulierement. Quand je ne la porte pas des vérifications systématiques sont faites sur le zizi car bien entendu je n'ai pas du tout le droit de me masturber.

    Et je suis tres heureux ainsi.

    Eventuellement, voudriez vous échanger avec ma chérie?

    Notre blog
    http://amoureuxcoquins.blogspot.com

    RépondreSupprimer
  7. De l’égo macho au principe féminin : 1/2
    A la préhistoire, Il en fallait "des couilles" à l'homme pour aller chasser le Mammouth, disputer la caverne à un ours et d'une manière générale survivre dans ce monde !
    C'est pourquoi ce côté viril s'est développé.

    Mais aujourd'hui, depuis le début de l'agriculture, le monde n'est plus dangereux pour l'homme. C'est l'homme qui est dangereux pour le monde !
    Ce coté viril, qui a été nécessaire à la survie de l'espèce nous met en danger aujourd'hui.

    Imaginez un monde qui ne serait plus dirigé par "l'ego macho" que l'on retrouve dans le désir de pouvoir, de puissance, d'argent, d'avoir… : il n’y aurait plus de guerre, de viols, plus d'accumulation de richesses démentielles pour quelques-uns et rien pour des milliards de personnes…
    On aurait un monde pacifié, dirigé par le principe féminin.

    On ne fera pas changer l'humanité en imposant une décision "par le haut" (l'échec du communiste en est la preuve) mais par la base qui est l'individu, le couple.

    Comment moi, en tant que femme, vais-je contribuer à faire de ce monde un monde meilleur ?
    En commençant tout simplement par faire de mon couple un couple meilleur, plus harmonieux.
    Une fois mon couple établi dans l'harmonie, je pourrai aider mes amies à trouver à leur tour ce bonheur qu'elles pourront aussi ensuite diffuser elles-mêmes autour d'elles…
    Ce sont les petits ruisseaux qui font les grandes rivières…

    RépondreSupprimer
  8. De l’égo macho au principe féminin : 2/2

    C'est donc à vous mesdames de changer votre couple et ceci en prenant le contrôle de la sexualité du couple. La sexualité du couple qui est encore beaucoup trop tournée vers la satisfaction du plaisir de l'homme (même si depuis les années 70 il y a du progrès !) doit être complètement recentrée sur le plaisir de la femme.

    Oui, comme il est très bien expliqué sur ce blog il faut prendre le contrôle de la sexualité de son homme en mettant son sexe en cage. Cela vous apportera fidélité, dévouement, accroissement du désir, renforcement de la complicité etc… mais ce n'est que la moitié du chemin !

    L'autre partie du chemin, c'est à vous de le faire. Découvrez ou redécouvrez tout le potentiel fabuleux de votre sexualité féminine enfin libérée de sa servitude à l'homme.
    Beaucoup de femmes disent ne pas être attirée par le sexe car elles n’ont que l'image du sexe au service de l'homme. Découvrez mesdames le sexe pour vous !!

    Quel est le seul organe qui ne sert qu'au plaisir ? Le clitoris !
    Qui peut jouir pendant des heures : la femme !

    Alors prenez les commandes, sortez de vos habitudes, découvrez votre plaisir!
    Apprenez à votre homme à vous faire l'amour (avec ou sans son sexe (doigts, bouche, vibro...) en oubliant son plaisir, pour ne se centrer que sur le vôtre.
    C'est magique un homme complètement à votre service.
    Et le plus beau, vous le verrez dans son regard, c'est qu'il sera plus heureux comme cela.

    Petit à petit, il trouvera une joie plus forte à vous servir, à vous faire jouir qu'à jouir lui-même avec sa queue !
    Votre sexualité ainsi épanouie sera la source du rayonnement de votre amour qui illuminera votre vie, celle de votre conjoint et petit à petit se diffusera autour de vous.

    Là, vous trouverez la vraie harmonie du couple, Il n'y a plus deux mais un. Le couple ne fait plus qu'un.

    Enfin, je tiens à préciser que la relation ainsi créée n'est pas une relation de "domination/soumission" qui relève du fantasme masculin (et oui ! et il toujours là) mais une relation basée sur l'amour.

    La relation que j'ai maintenant avec mon mari, qui est en cage depuis plus de 3 ans, est une relation d'amour, de partage, de connivence, de gratitude dans la pleine acception du rôle de chacun. Moi assumant pleinement ma place de femme et lui pleinement sa place d’homme.

    Même si tout est loin d'être parfait, on est de plus en plus heureux ensemble. La route est encore longue, mais aujourd'hui on a estimé que l'on était assez mûr pour faire partager notre expérience à d'autres.

    Fémininement vôtre
    M.N.

    RépondreSupprimer
  9. Joyeux Noël a toutes et a tous.
    En espérant que vous avez été suffisamment sage pour avoir tous les cadeaux coquins que vous souhaitiez.

    Cordialement.
    Mister.Cocu

    RépondreSupprimer
  10. même les stars s'y mettent !!
    bonjour et bonne année
    j'ai eu du mal à retrouver le lien mais ici :
    http://www.public.fr/Dossiers/Best-of-2011/News/Betisier-2011-toutes-les-photos-collector-reactualise-161169

    la photo 12 , on voit Brad Pitt portant une cage de chasteté (sans doute en métal)

    foncer ! ce n'est que du bonheur pour le couple

    RépondreSupprimer
  11. pour ma part, j' ai décide d'encager mon mari pendant une année complète. Cela fait déjà 5 mois et il sait que je ne lâcherais rien .
    le port de la cage est permanent, j' ai bien dit permanent.
    je n' étais pas trop branchée sexe, et lui se masturbait en moyenne 2 à 3 fois par jour, ce qui me dérangeait . de plus, il ne faisait rien a la maison.
    La masturbation et la jouissance lui sont donc définitivement interdits. Il a droit à une vidange par massage prostatique 1 fois toutes les 2 semaines.
    Par contre, il est sodomisé avec un gros gode tous les jours. Ça reste son seul plaisir .
    je n' ai plus envie de revenir en arrière, il est tellement parfait avec moi.... et très obéissant .
    s' il désobéît, il n'a pas sa sodomie mais un gros plug pour uni journée entière.
    il n' à plus le choix . Autrefois, les périodes en cages étaient d' une semaine maximum, mais désormais, c' est en permanence.

    RépondreSupprimer
  12. tu n’étais pas trop branché sexe car pour toi comme beaucoup de femme le sexe = plaisir de l'homme or la vérité est que le plaisir est féminin. découvre la joie de te mettre au centre en tant que femme et découvre le plaisir pour toi !
    amène ton homme à participer à ton plaisir en oubliant le sien il en sera heureux !!
    je vis cela avec mon homme en cage et ce n'est que du bonheur

    contrôler son homme c'est la 1ère étape, s’épanouir ensuite dans toute sa féminité c'est la deuxième étape !



    RépondreSupprimer
  13. tu as raison !
    de plus il fait tout à la maison , au bout d' un mois de chastete complète , il est devenu une vrai petite boniche . je ne suis pas prête à sacrifier tout ça pour 30 seconde de jouissance .
    j' adore le cuir et les haut talon, et j' aime l'´ allumer en lui disant sûr il n' aura rien!
    je lui accorde alors le droit d' embrasser mes jambes uniquement.
    vive la cage de chastete !!

    RépondreSupprimer
  14. Bravo pour ce super Blog que j'ai fais découvrir à mon épouse.
    Je pense que c'est en grande partie grâce à celui-ci que je suis aujourd'hui encagé.
    J'ai eu envie de partager mon expérience :
    http://ellealaclef.erog.fr

    Merci
    David

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est un peu mort ton blog, non? Ca sent le fantasme à plein nez, ça..

      Supprimer
  15. Bonjour,

    Avant tout merci pour ce blog et vos divers témoignages. Ces dix dernières années toutes mes amies ou presque ont divorcé. Je sais bien qu'il ne faut pas généraliser mais, autour de 45 ans la cause la plus fréquente est quand même assez souvent la petite stagiaire de Monsieur. J'ai confiance en moi et une confiance absolue en mon chéri mais il y a aussi cette jeune consœur avec laquelle il travaille souvent. Ma sœur et moi n'avons aucun secret l'une pour l'autre et elle m'a fait découvrir votre blog.

    Avec ma courte expérience, 3 mois, je ne suis pas là pour donner le moindre conseil. Juste quelques effets inattendus sur mon chéri avec ce petit objet. Passons les péripéties des débuts et autres détails croustillants. En substance, je lui ai présenté ça comme un jeu, il a perdu, normal : c'est qui le sexe fort hi, hi!.

    Attention, les premiers jours n'ont pas été faciles à vivre pour les deux et parfois je dois encore me faire violence pour entrer dans ce rôle de décideuse mais c'est de moins en moins difficile depuis le mois dernier. Pensant à sa santé sans réfléchir je dis bêtement que j'aimerais bien qu'il arrête de fumer. J'ai pleuré de joie mais aussi de culpabilité le soir en ouvrant la poubelle et en voyant ses paquets encore pleins. Un mois plus tard en revanche j'assume beaucoup mieux. Sa fidélité n'est plus une question, plus la moindre odeur de cigarette et, contrairement aux vaines tentatives chez le tabacologue, son sevrage se passe sans patch ni cachet ni frustration.

    Les inconvénients ? Il est tellement en demande que ça compense mais, comme je ne sais pas s'il se laisserait remettre sa petite cage, j'ai établi un rituel. Pour que je la lui ôte il enfile avant des menottes dans le dos hi, hi ! Bon, ses bras me manquent donc un peu mais je me suis bien habituée à cette situation qui a aussi ses avantages hi,hi !

    Attention, je ne dis pas que faire porter une cage à son mari soit la seule et unique solution question fidélité, mais coté sevrage tabagique ça devrait être remboursé par la sécu. Certes, les rôles sont ensuite un peu redéfinis dans le couple mais pas tant que ça non plus. Mon chéri est trop fier pour l'admettre mais je vois bien qu'il y trouve aussi son compte.

    Encore merci à vous.

    Anne.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. très joli témoignage Anne la cage devrait être conseillé pour tous les hommes
      Luke saime

      Supprimer
    2. Effectivement, c'est un très jolie témoignage :) Merci Anne

      Supprimer
  16. Pour ma part, j'ai commence a porter une cage depuis quelques jours, et disons que nous voyons que des coté bénifique pour l'instant. Même si c'est gros pour notre couples cette apprentissage

    RépondreSupprimer